Introduction

regle

La franc-maçonnerie libanaise a pour principe fondamental le libre-examen et la tolérance la plus absolue pour toutes les opinions honorables et sincères. Elle n’exige aucune abdication de liberté, aucun engagement incompatible avec la raison, l’honneur, la libre conscience, les lois du pays.
La franc-maçonnerie libanaise est représentée par le Grand Orient du Liban et le Suprême Conseil pour le 33 degré.
La franc-maçonnerie libanaise admet des hommes libres, sincères, possédant des qualités de cœur, de bonne foi en toutes circonstances et d’une probité irréprochable, s’engageant à participer assidûment aux réunions et pratiquant la liberté absolue de conscience et la tolérance mutuelle.
La recherche du progrès a toujours été pour les Francs-Maçons du Liban un moteur dans leurs réflexions et dans leurs actions, au point que ce principe fait partie intégrante de notre Tradition. Nous sommes attachés à la liberté absolue de conscience. Nous nous opposons énergiquement au racisme et défendons les Droits de l’Homme.

Les francs-maçons libanais aspirent au développement de la personne tout en adhèrent aux principes de la libre expression ainsi qu’à la Déclaration des Droits de l’Homme. Œuvrant en commun et sur un pied d’égalité, ils ne font aucune distinction de couleur de peau, de genre ou de langue. Ils admettent toutes les convictions, à condition qu’elles soient non dogmatiques, tolérantes, respectueuses des autres.

Nous ne professons aucun dogme. Nous travaillons à la recherche de la Vérité. C’est pourquoi dans les Ateliers, des discussions ou débats ayant trait aux questions politiques ou religieuses n’ont pas de place.

Chaque membre doit garder sa spécificité et pouvoir être insérée dans l’édifice.

La démarche maçonnique, initiatique, amène l’adepte à un voyage intérieur pour mieux se connaître, comprendre l’Autre et d’œuvrer à la construction d’un monde meilleur. Le Travail Maçonnique s’effectue lors de réunions appelées ” Tenues “, dans un local appelé ” Loge “. Le travail se déroule selon une méthode rituelle et symbolique, qui prend ses racines dans la tradition de la Franc-maçonnerie Universelle. La démarche initiatique ne se résume pas à une approche intellectuelle, mais elle fait appel à l’intuition, l’imagination, la création et l’affectif, c’est à dire l’ensemble de la démarche philosophique de l’Etre Humain. Au sein de la maçonnerie libanaise les Cérémonies se déroulent suivant un Rite particulier : le Rite Ecossais Ancien et Accepté.

Tout être humain, quelles que soient ses origines et son niveau d’instruction, est capable de ce travail sur lui-même, de recherche et de réflexion. C’est le sens de l’Adage de SOCRATE : ” Connais-toi, toi-même “.

Les symboles sont proposés pour inviter à la réflexion. C’est à travers de ce langage commun – celui des symboles -, sur la base d’une culture commune – celle de la tradition -, et en s’appuyant sur le Rituel, que les Francs-Maçons parviennent à une qualité d’écoute et de dialogue qui favorise l’échange des idées et prépare l’avenir.

Si chaque Franc-maçon a la possibilité de se faire connaître en tant que tel, il ne peut, en aucun cas, dévoiler la qualité maçonnique de ses frères ; chacun a la liberté de faire connaître ou non son appartenance. Par conséquent, la Franc-maçonnerie est uniquement discrète.

La Franc-maçonnerie demande à ses membres d’agir sur le monde, en vue d’y incarner les valeurs maçonniques qui le rendront plus juste et plus fraternel.
Elle propose une éthique basée sur

  • l’autonomie de la conscience
  • la volonté de pratiquer la fraternité dans un esprit d’égalité, l’ouverture aux autres, l’écoute et la compréhension
  • la tolérance qui permettra l’expression de toutes les opinions sincères et désintéressées
  • la remise en question permanente, l’honnêteté avec soi-même, le libre examen, l’esprit critique, le rejet de tout dogme
  • l’ouverture aux idées nouvelles, dans un esprit d’humanisme multiculturel et universel
  • la foi dans le progrès et la perfectibilité de l’homme.

La méthode initiatique réside dans l’emploi de symboles et de rituels qui invitent à l’apprentissage de soi et créent le climat indispensable à la réalisation des buts poursuivis.
La richesse du symbolisme maçonnique provient de ce qu’il fait appel autant aux facultés intellectuelles que sensorielles et affectives, qu’il met en œuvre le conscient et l’inconscient, et que les images et les gestes peuvent être interprétés selon la mentalité, l’évolution et le vécu de chacun.
C’est une méthode qui n’enseigne pas, mais qui éclaire et éveille; qui stimule l’esprit et crée l’émotion; qui donne l’impulsion à la réflexion et à la méditation. Les rituels permettent la mise en pratique de l’écoute et de la tolérance en créant un climat de sérénité, de confiance et de respect de l’autre qui rendront possibles le dialogue des consciences, la confrontation des idées, la remise en question permanente, bref, la recherche de la vérité. Par expérience et observation, nous savons que la conscience humaine n’est pas prête à de brusques métamorphoses. La méthode maçonnique ne garantit pas de résultat spectaculaire ou immédiat. Mais elle offre à ceux qui acceptent d’en user, les moyens de participer, en pleine conscience, au progrès humain.
La méthode maçonnique permet de relier tous les Francs-Maçons à travers le temps et l’espace.

image